Review: Haven “Fallout”

Haven (c) SyFy Series

Haven (c) SyFy

Les phénomènes étranges de Haven sont de retour ! Alors que Showcase ne diffusera la nouvelle saison qu’à partir du 1er décembre, SyFy a diffusé, ce vendredi 13, le season premiere tant attendu de la quatrième saison de Haven, inspirée du roman de Stephen King The Colorado Kid. Pour une série aux moyens moindres comparée aux blockbusters de la chaîne USA Network ou de la Fox, elle rencontre un franc succès et fait aisément le poids face à sa cousine Under the Dome, adaptée du même auteur et diffusée cet été sur CBS tous les lundi.

Attention spoilers, résumé des épisodes précédents : à la fin de la saison 3, sur notre fin, nous avions perdu tous les personnages. Morts ou disparus, tout ce que nous savions sur Haven a explosé avec la grange mystérieuse sous les retombées d’une pluie de météorites. Mais rassurez-vous… Tout le monde va bien. Enfin… Façon de parler. Après six mois, Duke (qui était présumé mort) réapparaît à Boston, il sera un peu notre narrateur tout au long de l’épisode. Nous sommes comme lui, ignorant ce qui a pu se passer, nous atterrissons ici sans trop savoir pourquoi ni comment. Il se sort à nouveau de ce mauvais pas grâce à l’aide e Jennifer, ‘une journaliste du Boston Globe. Si ce personnage est encore un clin d’oeil à l’oeuvre de Stephen King, elle est également liée à la Grange. Ayant entendu tout ce qu’il s’y était passé, elle est en mesure d’assurer que Audrey Parker est toujours en vie. Mais où ? Nathan et Duke rentrent à Haven où ils vont devoir faire face à un phénomène qu’ils ont déjà connu puisqu’il s’agit du même qui a introduit la série, lors de son pilote : les troubles de la météo. Ils seront à nouveau confrontés à la Garde qu’ils avaient laissée devant la Grange à la fin de la saison précédente et celle-ci n’est pas disposée à les laisser revenir accompagnés d’une franche tape amicale sur l’épaule. Non en réalité, ils ne sont pas les bienvenus ici. Ils avaient promis de mettre fin aux phénomènes qui ravageaient Haven et finalement, c’est pire. Les citoyens ont perdu espoir…

Haven - Season 4

Ici, pas de réponses à aucune question : ce qu’il s’est passé, comment Duke a-t-il atterri dans un aquarium à Boston, où est Audrey, est-elle toujours Audrey… Personne ne sait. En revanche, de nouvelles questions voient le jour : qui est en réalité Audrey Parker et où est-elle ? Si les protagonistes pensent avoir une piste pour comprendre ce qui arrive tous les 27 ans et pourquoi elle revient à chaque  fois sous une nouvelle identité, ce n’est pas ça qui les aidera ici.

Pas de retour aux sources non plus, pourtant tout laissait à croire que le finale de la saison 3 engagerait un reboot, mettant même en risque le rôle d’Emily Rose. Tout était possible. Et pourtant, dès le retour de la série, tout le monde est à nouveau au générique et chacun apparaît dans l’épisode à un moment ou à un autre. Il est bien sûr exclu de se séparer de ce trio d’acteurs infernal qui fait le succès de la série, même face à Under the Dome, sur CBS. Stephen King a eu son droit de regard sur Haven, heureux de voir ce petit univers adapté au format de série. Si l’histoire n’est pas tout à fait la même, on y retrouve quelques personnages et pas mal de clins d’oeil. Une référence à Under the Dome est même incluse dans le finale de la saison 2 alors que tous les habitants de Haven disparaissent les uns après les autres, emprisonnés sous un immense dôme de verre. En tout cas… Le mystère est toujours de mise !

SyFy a le don des cliffhangers et “Fallout” ne déroge pas à la règle ! Malgré finalement un épisode assez mou, voire même peut-être un peu répétitif (le premiere de la saison 2 apportait aussi un nouveau personnage qui sait des choses, le phénomène est le même que le pilote de la série et nos personnages sont un peu chamboulés sans qu’on ne sache vraiment trop pourquoi), il se termine sur une note de suspens qui fait la marque de la série : “Mais qui est ce type et d’où sort-il ?!” C’est ça, le charme de Haven : peu importe la saison, peut-être les événements, elle reste toujours propre à elle-même : une valeur simple et sûre.

Rating: ★★★☆☆
Avis: Je l’ai attendu mon season premiere. J’étais un peu déçue parce que je m’attendais à retrouver la force de la saison 3. J’appréhende assez cette saison comparée aux trois précédentes mais hey… Eric Balfour en lead-in sur la reprise de la saison 4, je suis aux anges. Mais quoiqu’il arrive, c’est très prometteur et SyFy a déjà prouvé en saison 3 qu’ils savaient ce qu’ils faisaient. Alors je reste sage, patiente… et je suis.

Rédactrice, webdesigner, rêveuse, gameuse, conteuse, passionnée d'histoire, de musiques originales et sérivore, l'industrie de la télévision (principalement américaine), du cinéma et du jeu vidéo occupent une place prépondérante dans sa vie de tous les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *