Review: Doctor Who « the Night of the Doctor »

Doctor Who (c) BBC

Doctor Who (c) BBC
– le webisode 1 du 50ème anniversaire –

Pas vraiment annoncé à l’avance par la BBC, le webisode « the Night of the Doctor » est arrivé par surprise et comme une grosse bombe sur le web. Ces 7 minutes font office de prequel à l’épisode spécial du 50ème anniversaire, et marquent le retour de Paul McGann (Alien 3, Luther…), qui incarna le 8ème Docteur le temps du téléfilm Doctor Who sorti en 1993. J’ai envie de dire que son retour était déjà une suffisamment bonne nouvelle pour reviewer de manière hyper positive ce webisode – j’ai toujours aimé le 8ème Docteur et regreté de ne pas avoir vu Paul McGann plus longtemps dans ce rôle – et tout en sachant que ce n’est pas très objectif de ma part, j’assume complètement !

«I’m a doctor, but probably not the one you’re expecting.»

8th (Paul McGann)

… d’entrée, tout était dit. L’émotion de ce retour surprise dissipée (on fangirlise beaucoup au sein de la rédaction ^^) ce mini-épisode nous entraine dans un voyage apparemment sans fin où l’on apprend un peu comment la Guerre du Temps est perçue, où l’on reprend contact avec la Fraternité de Karn, présentée pour la première fois dans un épisode de 1976. Paul McGann s’impose comme le roi du sarcasme pendant les 7 minutes que dure cet épisode magistral, et consolide également l’existence du 8ème Doctor que les fans ont pendant longtemps cherché à faire figurer dans la chronologie normale de Doctor Who, impliquant que ce n’est pas parce que le 8ème Doctor est apparu uniquement dans un téléfilm [américain] qu’il ne peut pas faire partie de l’univers Doctor Who dans son sens le plus canonique. De la même manière qu’il comble ce manque de reconnaissance officielle du 8ème Doctor, ce webisode permet de revenir sur toute la période de la Guerre du Temps que Russel T. Davies n’a pas développé en reprenant la série en 2005.

Tout ça au final pour offrir une transition propre grâce à une potion provoquant une régénération anticipée qui assurera au Doctor d’avoir les qualités d’un guerrier, pour le conflit qui fait rage au même moment. Ce mini-épisode fait habilement la lumière sur le rôle de John Hurt à peine évoqué à la fin de « the Name of the Doctor », faisant de lui un Doctor 8.5 (si l’on conserve la numérotation originelle) qui s’intercale entre le 8ème Doctor de Paul McGann, et le 9ème Doctor de Christopher Eccleston.

Rating: ★★★★★
Avis: 7 minutes, c’est beaucoup trop court. Et quand on sait à quel point Moffat aime développer des arcs longs (pas toujours maîtrisés, d’ailleurs…) sur des dizaines d’épisodes, réussir à condenser autant dans un format aussi court était un gros challenge pour lui… mais un challenge réussi. J’aurais voulu en voir plus, mais je reconnais que l’essentiel a été dit, que la place légitime du 8ème Docteur a été rétablie dans la chronologie de la série (enfin !), et que ce webisode met très habilement en place la transition vers l’épisode spécial du 50ème anniversaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *