Review: Once Upon a Time « Tiny »

Once Upon a Time (c) ABC Studios

Once Upon a Time (c) ABC Studios
Jorge Garcia (Tiny)

On avait parlé un peu plus tôt et à plusieurs reprises de la qualité inégale des épisodes de Once Upon a Time, et “Tiny” est une fois encore l’un de ces épisodes dont on aurait pu se passer sans risquer de ne plus rien comprendre aux suivants. “Tiny” reste donc dans la continuité de “In the name of the brother” diffusé la semaine juste avant, et le résultat est quand même assez décevant…

L’épisode est cette fois-ci centré sur le personnage du géant aperçu quelques épisodes plus tôt, et auquel Emma (Jennifer Morrison) et Hook (Colin O’Donoghue) avaient dérobé une boussole assez particulière leur permettant d’atteindre le monde réel, où se situe Storybrooke. Dans le rôle du géant Tiny, Jorge Garcia est touchant et naïf à la fois, une sorte de François Pignon mythologique qui est convaincu que tout le monde est gentil et qu’il peut se lier d’amitié avec à peu près tout le monde. Le “tout le monde” en question dans cet épisode, c’est le Prince James (Josh Dallas) et Jack (Cassidy Freeman, que l’on a pu voir notamment dans Smallville), une jeune femme visiblement bien sous tous rapports à un détail près, puisqu’il s’agit en réalité d’une redoutable tueuse de géants. Chose assez rare pour être signalée, Josh Dallas s’en sort plutôt pas trop mal dans le rôle du Prince James, un peu comme si le rôle de Charming était trop lisse pour lui permettre de briller à l’écran. Quoi qu’il en soit, je maintiens quand même le fait qu’il ne soit pas l’acteur le plus crédible du casting de Once Upon a Time, qu’il incarne Charming ou James. Sa partenaire dans le crime ressemble ici plus à un prétexte qu’à une véritable tueuse de géant, surtout si on considère la manière dont le personnage est évacué de l’histoire en deux temps trois mouvements…

Dès le début de l’épisode, Tiny se distingue de ses frères par son amour des humains et de tout ce qui touche à leurs modes de vie. Une curiosité envers des êtres jugés insignifiants par tous les autres, malgré les efforts du géant pour tenter de faire comprendre son point de vue aux autres. Au lieu de ça, on lui rappelle son devoir en tant que géant: cultiver des haricots magiques et ne surtout pas s’intéresser aux humains parce qu’ils sont roublards et avides de richesse. Une critique que l’on comprend d’ailleurs assez difficilement, surtout si on considère les trésors divers amassés partout dans le palais des géants… Avides, les humains ? Ils ne sont clairement pas les seuls.

Naïf et bien sous tous rapports, Tiny décide d’aller à l’encontre de l’avis des siens et descends sur Terre pour observer les humains. Là, il fait la connaissance de James et Jack, qui prétendent vouloir devenir son ami et lui permettent même de de rétrécir au point d’avoir une taille humaine. Leur première destination est un bar, dans lequel ils s’installent et endorment la vigilance du géant à présent rétréci. La ruse est simple et le stratagème pourtant tout aussi simple paraît quand même bien trop élaboré pour ce pauvre Tiny, et ce dernier gobe absolument tout ce que les deux compères lui racontent: le royaume est endetté et tout finira mal si aucune solution n’est trouvée… Et naturellement, Tiny a une solution: s’il ne peut pas donner de haricots magiques à des humains parce que c’est interdit, il peut en revanche voler les espèces sonnantes et trébuchantes amassées par sa famille, parce que ça c’est autorisé.

On voit la suite arriver de manière très évidente: Tiny retourne au palais de son père, vole quelques bricoles en or dans la salle du trésor… et l’alerte est donnée parce que des humains ont été repérés. Les géants sont pour la plupart décimés, et on apprend sans trop de surprises que James comme Jack sont là pour les haricots magiques et non pour un quelconque trésor… Une révélation que personne n’apprécie du côté des géants, bien entendu. Son père ordonne à Tiny de détruire tous les haricots pendant que James vole une partie du trésor des géants et abandonne Jack sur place. Tiny se voit léguer la dernière pousse de haricot restante, et avant de mourir son père lui confie la mission de trouver de la bonne terre pour la planter.

Du côté de Storybrooke, on apprend que Cora a enlevé le géant rétréci et l’a transporté sur le bateau de Hook. Ce qui amène une question toute bête: avec toutes les allées et venues sur le bateau et sur le port au cours des derniers épisodes, personne n’a jamais remarqué qu’il y avait une cage avec un drap par-dessus et une personne en vie à l’intérieur ? Visiblement, non. Mais on ne peut pas dire que l’on en soit à un cheveux tiré près depuis quelques temps…

Snow et Grumpy délivrent Tiny, et ce dernier les remercie… avant de remarquer la présence de Charming, qui forcément ressemble trait pour trait à ce prince qui l’a trahi autrefois. Un certain nombre de scènes avec fond vert s’enchaînent, mêlant course-poursuites et lancer de voitures dans les rues de Storybrooke sponsorisées par Regina, qui a rendu sa véritable taille au géant. Tout s’accélère jusqu’à s’interrompre lorsque de rage, Tiny saute à pieds joints pour écraser Charming et passe au travers du sol… avant de rétrécir et de tomber dans le trou. Ce n’est que grâce à l’intervention de Charming que le géant qui a retrouvé une taille humaine reste en vie. Quelques minutes plus tard, tout le monde aime de nouveau tout le monde et Tiny qui n’a toujours pas compris qu’il ne fallait pas accorder trop facilement sa confiance montre la pousse de haricot magique à tout le monde en expliquant qu’il ne reste plus qu’à lui trouver un endroit favorable pour le planter et ainsi pouvoir peut-être retourner dans leur monde.

Seul véritable point d’intérêt de l’épisode: le périple d’Emma, Henry et Rumplestiltskin/Gold. Parce qu’ils sont hors des limites de Storybrooke, ce dernier est dépourvu de magie et semble particulièrement tendu. Robert Carlyle nous livre une prestation vraiment crédible en nous présentant un côté humain de son personnage jusque là très peu effleuré: son éloignement de Storybrooke et le fait qu’il soit dépouillé de ses pouvoirs magiques ou qu’il s’affaiblisse lors de son passage à l’aéroport font de lui un homme nerveux et sujet à l’énervement, et l’espace d’un instant on pourrait même le croire vulnérable.

Rating: ★★☆☆☆
Avis: Un épisode encore une fois assez décevant compte tenu du potentiel de la série. Les révélations tardent à venir, tout comme les éléments susceptibles de titiller notre curiosité… tout ça au final pour développer un arc autour d’un personnage qui n’apporte pas grand chose à la narration ou au développement de l’intrigue lorsqu’on considère l’ensemble des épisodes diffusés jusqu’ici.

Diplômée d’une Licence d’Espagnol, elle travaille actuellement dans pour une grande chaîne de magasins distribuant quantité de DVD à des prix ne défiant pas toute concurrence. Au fait des dernières nouveautés et de ce qui se vend le mieux dans son secteur, elle est également capable d’échanger pendant des heures pour peu qu’on la lance sur le sujet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *