Review: New Girl – saison 1

New Girl (c) Fox

New Girl (c) Fox
Nick (Jake Johnson), Schmidt (Max Greenfield),
Winston (Lamorne Morris), Jess (Zooey Deschanel) et Cecilia (Hannah Simone)

New Girl – initialement intitulée Chick and Dicks – est une série créée par Elizabeth Meriwether (Sex Friends) qui a été diffusée pour la première fois entre septembre 2011 et mai 2012 sur la Fox, réunissant en moyenne 6.5 millions de téléspectateurs par épisode, avec un record d’audience détenu par l’épisode pilote (10.28 millions de téléspectateurs). En France, la série est diffusée depuis novembre 2012 sur TF6. 

L’histoire de New Girl tient en quelques mots : Jessica Day (Zooey Deschanel) vient d’être trompée par son petit ami et se retrouve en collocation avec trois hommes dans un loft. Le titre très girly et le fait que l’histoire soit très basique ont été des éléments qui ont fait que je ne me suis pas intéressée à cette série. Et en plus, quand on me dit « sitcom + format de 20 minutes + comédie » j’imagine rapidement les rires pré-enregistrés en fond sonore, et rien que d’y penser (et de l’écrire) j’en ai la chair de poule ! Mais – parce qu’il y a toujours un « mais » – à force de tomber sur des gifs de la charmante Zooey Deschanel avec ses mimiques et sa bouille toute mignonne, j’ai décidé de sauter le pas. Saison une: bouclée en 48h !

Depuis qu’elle a découvert l’infidélité de son petit ami, Jess, une jeune femme naïve et maladroite, partage un appartement avec trois garçons : Schmidt, Nick et Winston. Cette cohabitation change leur quotidien à tous. Entre leurs déboires sentimentaux respectifs, la petite bande cherche sa place dans le monde.

[ Allociné ]

New Girl n’est peut-être pas la série de l’année mais reste un bon divertissement. Déjà, pas de rires en fond sonore (merci), pas d’héroïne qu’on a envie de baffer au bout de deux minutes et – surtout – tout n’est pas centré autour du personnage de Jess. On suit l’histoire de ces quatre colocataires dans la ville de Los Angeles.

Zooey Deschanel (500 Days of Summer, Your Highness, Our idiot brother…) est Jessica « Jess » Day, une institutrice qui vient d’être trompée par son copain. Jess aime les vêtements colorés, faire des blagues qui ne font rire personne, faire des imitations qui ne sont pas toujours les bienvenues et ne manque jamais une référence (bien qu’il faut probablement être américain pour toutes les comprendre). Bref, elle est excentrique et passe son temps à faire des mimiques, ce qui au final la rend assez attachante.

Viennent ensuite ses trois colocataires masculins:

  • Nicholas « Nick » Miller (Jake Johnson), a quitté la fac de droit pour finir barman et vient de se faire plaquer par sa petite amie. C’est le looser parfait, toujours fauché, mais pro du bricolage un peu étrange. Blasé de la vie, il a toujours du mal quand ses deux autres amis (et colocataire) lui font des démonstrations d’amitié.
  • Schmidt (Max Greenfield), ancien obèse devenu un tombeur qui fait attention à lui et à son corps (attention, il faut voir le nombre de produits de beauté qu’il possède dans la salle de bain commune). Schmidt c’est le personnage qui a tout pour être agaçant, il se soucie beaucoup trop de son apparence, se vante de ses conquêtes, mais qui reste malgré tout attachant. Ses répliques donnent une touche d’humour supplémentair et on se prendre vite à apprécier ce personnage qui possède bien plus de sentiments que ce qu’il veut bien laisser croire.
  • Winston Bishop (Lamorne Morris), ancien basketteur professionnel (en Éthiopie, s’il vous plait !) c’est le personnage que je ne comprends pas. Dans les faits j’ai un peu de mal à comprendre ce qu’il fait dans la série, et je ne suis pas certaine que les scénaristes le sachent également. Il est là, il sert à balancer des répliques mais, le personnage en soi n’est pas ce qu’on fait de plus construit. Cela dit, il y a quand même des situations amusantes qui tournent autour de lui.
Schmidt (Max Greenfield) & Cecilia Parekh (Hannah Simone)

Schmidt (Max Greenfield) & Cecilia (Hannah Simone)

Et on n’oublie pas non plus la meilleure amie de Jess, Cecilia « Cece » Parekh, incarnée par Hannah Simone (Beautiful People, Oldboy…), qui est mannequin – un métier qui a d’ailleurs pesé dans la balance quand Jess a demandé à emménager avec les trois hommes du loft. Cecilia ne vit pas avec les quatre autres mais reste très présente dans la série, ne serait-ce que pour son amitié avec Jess, mais également pour l’histoire qu’elle va connaître avec Schmidt.

La saison une tourne, dans un premier temps, sur l’arrivée de Jess dans le loft bousculant un peu les habitudes des trois amis (Nick et Winston se connaissent depuis l’enfance, Schmidt depuis la fac). Le premier épisode montre d’ailleurs une Jess énervante pour ces trois colocataires parce qu’elle passe son temps à pleurnicher, sans quitter son canapé en regardant Dirty Dancing en boucle. Mais elle va assez rapidement se ressaisir et, à partir de là, on suivra les histoires d’amour des personnages, tout en enchainant les situations un peu loufoques qui donnent l’humour de la série.

Nick (Jake Johnson) &  Jess (Zooey Deschanel)

Nick (Jake Johnson) & Jess (Zooey Deschanel)

Difficile de parler de cette première saison, sans parler de Jess et Nick, que l’on verrait très bien ensemble. Les deux ont l’air de se tourner autour sans même s’en rendre compte et ça apporte un intérêt supplémentaire à la série. Et ce qu’on attend (ce que j’attendais) pour eux deux n’arrive pas à la fin de cette saison ce qui, pour être honnête, est une très bonne chose. Arriver à une finalité qu’on attend se voir concrétiser m’aurait empêché de passer à la saison 2 par la suite, un peu comme dans Bones où je m’étais dit qu’une fois les deux personnages ensemble, la série perdrait un peu de son intérêt (ce qui n’a pourtant pas été le cas).

En bref, New Girl passe le temps, on rigole bien pour peu qu’on soit sensible à ce genre d’humour (qui peut passer de l’humour potache à l’humour noir, en passant par un humour bien marrant). Il n’y a pas de réelle continuité d’un épisode à un autre, c’est surtout un enchainement de situations qui, dans la première saison, tournent beaucoup autour des peines (et des joies) de cœurs des personnages.

Rating: ★★★☆☆
Avis: Zooey Deschanel est vraiment adorable dans cette série, Schmidt et Nick sont attachants et, je ne passe pas un épisode sans avoir rigolé au moins une fois. Cela dit, ça reste une comédie que je ne me sentirais pas obligé de vendre à tout le monde. Elle passe le temps mais on n’est pas face à un véritable chef-d’œuvre qui donne envie d’attendre le prochain épisode avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *