Review: Revolution “Everyone says I love you”

Revolution (c) NBC

Revolution (c) NBC
Tracy Spiridakos (Charlie) et Billy Burke (Miles Matheson)

Entre l’√©pisode 5 et celui-ci, je suivais Revolution d’un oeil distrait en me disant que ce truc avec les Illuminati, Horn (Zeljko Ivanek), les Patriots pas si patriotes que √ßa…, √ßa se laissait regarder mais sans plus. Donc je suis en col√®re. Vraiment. Parce qu’il faut toujours que les √©v√®nements les plus prometteurs surgissent pendant les finale de Revolution, juste avant un beak frustrant de quelques mois…Et celui-ci, je ne l’ai pas vu venir, d’o√Ļ une frustration encore plus grande ! Forc√©ment, avec des √©pisodes franchement bof qui s’encha√ģnaient depuis un moment – depuis ma derni√®re review, pr√©cis√©ment – j’aurais pu me douter que le break approchait √† cause de la qualit√© de “Everyone says I love you”. J’aurais DU m’en douter !

Les audiences montrent une augmentation de pr√®s de 47% de t√©l√©spectateurs sur la tranche des 18-49 ans, avec un total de 5.2 millions de fid√®les… soit encore 10% de moins que l’√©pisode pr√©c√©dent. Un score bas qui met en p√©ril la commande d’une troisi√®me saison par NBC. Comme quoi,¬†la strat√©gie du vide narratif intersid√©ral pendant 4 √©pisodes d’affil√©e pour pr√©parer la surabondance de trucs int√©ressants dans le season finale ne paie pas toujours; ce qui fonctionnait pour la saison 1 ne fonctionne pas pour la saison 2 – mais c’√©tait bien essay√© ! Je ne sais pas encore si c’est parce que je me lasse progressivement ou si c’est parce qu’il y a r√©ellement eu 4 √©pisodes inutiles entre “Patriot Games” et celui-ci que je r√©ussis de plus en plus facilement √† regarder et √† reviewer les √©pisodes de Revolution avec des semaines enti√®res de retard sans que cela ne me pose le moindre √©tat d’√Ęme (NdShad: oh toi, t’vas voir ta gueule √† la r√©cr√©…), mais en tout cas il se passe quelque chose entre moi et Revolution.

Tracy Spiridakos (Charlie "badass" Matheson)

Tracy Spiridakos (Charlie Matheson)

En quatre √©pisodes, nous avons pu voir l’√©tendue des pouvoirs d’Aaron, mais pas trop hein, parce qu’il faut quand m√™me s’en garder sous le coude pour la seconde moiti√© de saison. Ce que l’on sait de mani√®re certaine, c’est que m√™me si l’on ne conna√ģt pas la nature exacte de ses capacit√©s, Aaron peut utiliser les nanites pour faire flamber des gens ou pour soigner – ce qui laisse un bel √©ventail de possibilit√©s. Autre information: le lien entre Aaron et les nanites est mat√©rialis√© par la vision de l’un de ses amis d’enfance qu’il est bien entendu le seul √† voir et √† entendre, ce qui renforce √©galement l’impression globale que Aaron, le petit g√©nie de la technologie est en train de devenir compl√®tement fou… Zak Orth est tr√®s bon et r√©ussit √† nous faire croire qu’il est tant√īt fascin√©, tant√īt effray√© par le pouvoir qu’il poss√®de; le tout conf√©rant un c√īt√© plus gr√Ęve, plus intense au personnage qui passait surtout pour le boulet de service dans la premi√®re saison, allergique aux abeilles et incapable de prendre la moindre initiative m√™me lorsque sa vie en d√©pendait. Je faisais partie de ceux qui avaient pari√© que le geek ne survivrait pas √† la fin de la premi√®re saison… et quand je vois ce que les sc√©naristes ont fait du personnage, je suis heureux de m’√™tre √† ce point plant√© dans mes pronostics !

Mais ce pouvoir √† usages multiples int√©resse d’autres personnes plus ou moins recommandables, comme notamment Horn, qui souhaite que Aaron le gu√©risse de la tumeur qui grossit dans son organisme. L’exigence est compr√©hensible, Horn n’a pas envie de mourir et a en plus le pouvoir n√©cessaire pour contraindre Aaron √† s’ex√©cuter… sauf que ce pauvre Aaron est incapable d’utiliser son pouvoir sur commande. Ce qui am√®ne √† l’assassinat de Cynthia sous ses yeux, comme si cela pouvait y changer grand chose… et contre toute attente, √ßa fonctionne: quelques minutes plus tard et apr√®s s’√™tre √©chapp√©, Aaron ressuscite Cynthia.

Second point appr√©ciable dans cet √©pisode: le retour de Julia Neville (Kim Raver), qui avait disparu des √©crans en milieu de premi√®re saison et avait √©t√© appel√©e vers de plus hautes sph√®res – NCIS: LA, et 24, plus pr√©cis√©ment. Voir qu’elle n’est pas morte dans les bombardements a √©t√© un soulagement, et voir √©galement qu’elle a su se trouver un nouveau mari riche et influent ne m’a pas non plus √©tonn√©. Les retrouvailles avec Tom Neville (Giancarlo Esposito) √©taient √† la hauteur et suffisamment fortes pour que l’on ressente que chacun des deux personnages croyait l’autre mort. Pour la suite, j’attends d’en savoir davantage sur ce personnage qui n’√©tait qu’une ombre palote durant la premi√®re saison.

David Lyons (Sebastian Monroe)

David Lyons (Sebastian “super-bass” Monroe)

J’ai √©galement pas mal appr√©ci√© la relation bizarre entre Charlie (Tracy Spiridakos) et Monroe (David Lyons). Le fait qu’ils assurent mutuellement leurs arri√®res en faisant mine de ne rien en avoir √† carrer et l’humour qui se d√©gage des r√©pliques qu’ils √©changent font des sc√®nes o√Ļ ils sont pr√©sents les meilleures de cette premi√®re moiti√© de saison, tous √©pisodes confondus. Ce qui est loin d’√™tre le cas des sc√®nes entre Miles (Billie Burke) et Rachel (Elizabeth Mitchell), qui sont un peu plus affligeantes √† mesure que les personnages s’enfoncent dans le path√©tique – et √ī combien pr√©visible ! – “je t’ai toujours aim√©(e), BLABLABLA”… J’en suis m√™me arriv√© √† souhaiter que quelqu’un tue Rachel et qu’Aaron ne parvienne pas √† la soigner, pour dire mon degr√© de d√©sespoir vis √† vis de ces deux-l√†… Avec l’infection √† tendance septic√©mique de la blessure de Miles, les sc√®nes √† fort contenu pathos risquent d’√™tre encore plus nombreuses, pour mon plus grand d√©sespoir.

Rating: ★★★½☆
Avis: Beaucoup de rebondissements, mais entrecoup√©s de sc√®nes Miles / Rachel vraiment difficiles √† supporter (parce que tr√®s affligeantes). J’attends beaucoup de la relation Charlie / Monroe, tout comme j’attends beaucoup des pouvoirs d’Aaron, des retrouvailles de la famille Neville et des Illuminati. Je fais super court: j’ai h√Ęte de voir la suite, et √ßa a int√©r√™t d’√™tre grandiose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *