Review : Defiance « Pilot »

Defiance (c)SciFi - Tous les mardi à 22h15 sur SyFy -

Defiance (c) SyFy
– Tous les mardi à 22h15 sur SyFy –

Amateurs de science-fiction, Defiance est une série pour vous. Dernier bijou de la chaîne internationale SyFy, son pilote ne dure pas moins de 1h20 ! De quoi vous en mettre plein la vue dans ce long métrage pour vous familiariser avec ce nouvel environnement aux airs de soap opera. Pour dire, Defiance est une série de Rockne O’Bannon (Farscape) et Michael Taylor (Battlestar Galactica). Mêlé à un post-apocalyptique d’anticipation où le plot évident est : « un jour, la Terre a été dévastée et aujourd’hui, nous devons vivre avec nos ruines », ce type de série a clairement le vent en poupe. Mais Defiance, c’est aussi un MMOFPS (Massive Multiplayer Online First Person Shooter), développé par Trion Worlds disponible sur consoles et PC, alors attendez-vous à de l’action !

L’histoire : 

30 ans après l’arrivée soudaine de plusieurs espèces extraterrestres et après les guerres dévastatrices qui s’en suivirent, un monde très différent commence à renaître de ses cendres.

Parcourant ces vastes étendues désolées où chacun lutte pour sa survie, l’énigmatique Nolan (Grant Bowler) et sa fille adoptive d’origine extraterrestre, Irisa (Stéphanie Leonidas), s’établissent dans la ville de Saint Louis rebaptisée DEFIANCE, où extraterrestres et humains apprennent à cohabiter.

Saint Louis n’est plus ce qu’elle était. Seule son arche emblématique a subsisté. Amanda (Julie Benz), le maire de la ville, doit faire régner l’ordre et la paix et faire face à de nombreuses menaces environnantes. Le peuple de DEFIANCE, humains comme votans, sait maintenant que leur ville est devenue un symbole de courage et d’espoir.

Julie Benz "Mayor Amanda Rosewater"

Julie Benz « Mayor Amanda Rosewater »

Nous voilà donc projetés en plein coeur de Saint-Louis, aux Etats-Unis (what else ?) où une attaque se prépare (What else !). Fondamentalement, Defiance n’apporte rien de nouveau même si elle se démarque par un bon jeu d’acteurs et un maquillage/costumes somptueux. Néanmoins, les effets spéciaux ont du mal à se faire valoir en haute définition, ce qui est dommage car on pouvait attendre beaucoup de ce double lancement (jeu/série) médiatisé.

De plus en plus, le PAF (Paysage Audiovisuel Français) se cale sur la demande de programmes Outre-Atlantique. Aussi, des chaînes comme SyFy, en partenariat avec CanalSat défie toute concurrence en programmant des séries attendues seulement 24h après leur sortie aux Etats-Unis. Le deal : câble, TNT, satellite… Mais au moins ont-ils rendu cette accessibilité possible. En temps normal, il faut un an en moyenne pour qu’une série américaine atteigne notre littoral français, ce qui peut parfois être très frustrant. Aujourd’hui, les chaînes (internationales) ne se fient plus uniquement à l’audience générée par leurs couples quotidiens de série mais sur leur taux de téléchargement le lendemain. C’était le cas, déjà, sur Game of Thrones dont le pilote de la saison 3 a été le plus téléchargé. Defiance ne rencontrera pas ce problème, sauf pour les puritains hardcore qui n’auront pas la patience d’attendre et qui, de toute façon, « ne regardent pas en vf ». Messieurs, Dames… Defiance est diffusée tous les mardi soir à 22h15 sur SyFy en VF et VOST. Il faut pourtant reconnaître que nos compatriotes doubleurs ont fait de grands efforts. Et niveau audience, Defiance a réuni près de 3 millions de téléspectateurs sur SyFy ce qui en fait la chaîne la plus regardée depuis Eureka en 2006. Lancement réussi, donc !

En savoir plus sur la série et le jeu sur www.defiance.com/fr

En savoir plus sur la série et le jeu sur www.defiance.com/fr

Mais comme nous le disions, Defiance bénéficie d’un genre en vogue, un genre dont on aurait probablement ri il y a quelques années. Le soap opera n’attirait qu’une partie de l’audience. Le pouvoir de la petite dernière de SyFy, c’est le mélange des styles. Post-apocalyptique, science-fiction, soap-opera et on attache à tout ça l’histoire attachante d’un humain ayant recueilli une alien. Et pas n’importe laquelle, une race cannibale, le genre pas commode, vous voyez ? C’est aussi l’histoire d’un nouveau maire (une femme, pour ne rien gâcher) qui doit se faire respecter dans une ville où vivent en communauté humains et aliens et ce n’est pas toujours sans rappeler Babylon V. Voilà qui présage nombre d’intrigues, de complots à démêler et de combats à remporter.

A l’heure de son lancement, s’il ne s’agissait que d’une saison de 13 épisodes de 45′, il se pourrait qu’il y ait une saison 2. En attendant, l’environnement narratif et scénaristique recoupe avec le jeu de Trion Worlds comme deux éléments complémentaires. De quoi satisfaire les férus de jeux vidéos et sérivores. S’il n’est pas essentiel de jouer pour en savoir plus, c’est toutefois la première fois qu’une chaîne TV et qu’un studio de développement de jeux vidéos (tout particulièrement un MMO) s’unissent pour créer un tel univers commun et ce, sans qu’un des mots comme adaptation/inspiration/remake/reboot ne surgissent au sein d’une phrase du synopsis !

Découvrez les 15 premières minutes du pilot

Rating: ★★★☆☆
Avis: Etant autant issue de la branche sérivore que MMO, il était logique que je teste Defiance ! Néanmoins, bien que visuellement très réussie, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus… Plus. Mais nous verrons bien avec les épisodes suivants. Voilà une série du genre avec du potentiel et comme vous le savez : je ne résiste pas à un post-apocalyptique, encore moins à un combat à engager pour la liberté des races !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *