Preview: BiTS – le magazine des cultures Geek

BiTS (c) La Générale de Prod / ARTE

BiTS (c) La Générale de Prod / ARTE
– le magazine des cultures geek –

Co-produite par ARTE et par la Générale de Production et dirigé par Rafik Djoumi (ex-rédacteur en chef pour Mad Movies, ex-chroniqueur pour Arrêt sur Images…), BiTS est un magazine d’actualité culturelle condensé en 9 minutes, qui s’intéresse à toutes les formes d’expression, et qui est diffusé sur le web chaque mercredi après-midi. Sa diffusion a débuté en octobre 2013 et sa première saison comprend 28 épisodes. Nous avons assisté à la diffusion en avant-première des deux premiers épisodes de la saison 2… et BiTS est toujours aussi énorme ! Le premier épisode de la saison 2 sera diffusé à 16 heures sur le site de l’émission ainsi que sur sa chaîne Youtube.

On a tous en tête les bons gros clichés d’ados un peu sale – un peu myope, avec des grosses lunettes – terré dans sa chambre pour bricoler un ordinateur, lire quelques comics ou essayer de perfectionner son salut Klingon… Cliché mis à part, geek désigne principalement une personne capable d’accumuler une connaissance encyclopédique sur un ou plusieurs sujet(s), la plupart du temps lié(s) aux sciences ou à l’imaginaire. En France, avant les années 2000, ceux que tous percevaient comme des geeks n’avaient même pas conscience d’en être, ou de l’existence d’autres personnes ayant les mêmes goûts qu’eux un peu partout dans le monde. Avant 2000, toujours, le terme geek servait à désigner des personnes un peu isolées s’intéressant à des sujets perçus comme marginaux.

Et puis il y eût Internet.
Et le marketing.

Et le geek est devenu ce type branché qui lit un comics et joue à Candy Crush sur son iPhone dernière génération (ahem…), et ce membre d’une communauté de laquelle beaucoup réclament.

BiTS 1.0

BiTS revient aux origines du geek et des cultures geek pour tenter de mieux expliquer ce qui est devenu quelques années plus tard une culture populaire.

BiTS est un magazine d’actualité culturelle diffusé en ligne chaque mercredi.

Le temps où la culture Geek semblait ne s’adresser qu’à une minorité est révolu. L’imaginaire et la technologie, les deux piliers de cette culture ont servi à bâtir la structure même de la société du XXIème siècle.

Cinéma, jeu vidéo, séries télévisées, culture du web, événements live, bande dessinée, littérature… BiTS explore toutes les formes d’expression.

En s’appuyant sur l’actualité et en révélant les ponts entre culture traditionnelle et culture Geek, BiTS montre chaque semaine à quel point la culture Geek est devenue une culture à part entière et ce qu’elle dit du monde contemporain.

BiTS est coproduit par la Générale de Production et ARTE.

[ Site BiTS ]

BiTS entend jeter des ponts entre les disciplines (cinéma, séries télévisées, jeux vidéo, culture web, bande dessinée… et la liste est longue !), et questionne le monde en s’intéressant à un sujet d’actualité tout en prouvant chaque semaine que les cultures geeks imprègne notre société. Le résultat est franchement bien foutu, le propos est intelligent et le ton est complètement décalé.

Les sujets évoqués vont des Lego à Guillermo Del Toro, en passant par Doctor Who et le téléchargement illégal, et c’est à la fois vif, drôle, et bourré de références / extraits / gifs absolument délicieux. Et on ne s’en lasse pas !

BiTS is back ! (et c'est énorme)

Au cours de cette avant-première, nous avons pu voir deux épisodes. Le premier porte sur le géant Netflix, qui terrorise à peu près tout le monde – opérateurs en tête, avant de finalement conclure de juteux accords commerciaux – depuis l’annonce de son arrivée en France, et encore davantage depuis son arrivée sur le marché français. Humoristiquement rebaptisé « Nextflip », cet épisode s’intéresse au fameux algorithme basé sur l’expérience utilisateur, censé permettre de proposer aux utilisateurs de Nextflix des suggestions de programmes qui pourraient les intéresser en se basant sur les programmes déjà visionnés et sur l’expérience utilisateur. Dangereux, cet algorithme ? Cet épisode apporte quelques pistes pour y réfléchir.

Le second épisode porte sur la liberté récréative avec l’Anar Child, un genre qui – s’il existait – pourrait s’illustrer avec les Tortues Ninja, qui sont regardées aussi bien par des enfants que par des adultes, mais à des degrés de compréhension différents.

Avec le début de cette diffusion arrivent aussi quelques petites nouveautés, avec notamment le lancement d’un nouveau site internet (toujours en ligne à la même adresse) pensé sous forme de cartes à jouer et d’obtention de bonus. Un numéro hors-série consacré à John McTiernan est également au menu des 30 épisodes qui composeront cette seconde saison.

Rating: ★★★★☆
Avis: J’ai une affection toute particulière pour ce magazine qui, par sa démarche, tend à évoquer notre époque à travers la culture geek et à effacer les frontières un peu surfaites dressées entre les disciplines et les formes d’expression. Et chaque fois que je me pose devant un épisode de BiTS, je me dis qu’avoir une connaissance encyclopédique de certains sujets considérés comme anecdotiques par beaucoup permet de produire un programme culturel à la fois divertissant, instructif et ludique. Je recommande BiTS à tous les curieux – geeks ou non, l’émission est accessible à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *